Récemment nous vous avons parlé de Progonline et de portage salarial, pour ceux qui ne s’en souviennent pas, le portage salarial est une relation tripartie entre un client qui est généralement une entreprise, une société de portage salarial et un prestataire.

Le principe du portage salarial C’est très simple, vous avez 3 parties présentes. La société de portage salarial, le prestataire de services et le client. Le prestataire qui effectue une mission pour un client, le client verse les honoraires qui lui sont facturés auprès de la société de portage salariale avec laquelle le prestataire a souscrit son contrat auquel, la société de portage perçoit une commission sur ces honoraires.

Le portage salarial offre la possibilité de préserver ses avantages sociaux comme si vous étiez salarié puisque vous êtes liés à la société de portage salariale par un contrat de travail. Vous allez donc continuer à bénéficier des avantages comme l’assurance-chômage, la sécurité sociale, la retraite etc.…… vis-à-vis des Assedic le porté est considéré sous le régime du salariat.

Le prestataire est considéré comme étant le salarié de la société de portage salarial qui alloue ses services à une entreprise, le prestataire facture à travers la société de portage qui récolte un pourcentage généralement compris entre 5 et 15%.

Cette solution est une alternative pour chaque prestataire souhaitant se mettre à son compte au statut d’auto-entrepreneur qui comporte de nombreux inconvénients. L’un des inconvénients étant que même si vous ne faites pas de chiffres d’affaires vous avez toujours des charges à payer, un principe à l’apposer du portage salarial.

Nous revenons sur ce sujet car le 1er janvier 2015 une nouvelle loi devrait voir le jour, cette loi prévoit d’encadrer le portage salarial et le rendre accessible à tous. Actuellement, le portage salarial est réservé uniquement à certaines activités, prestataires informatiques, consultants informatiques, il s’agit de métier où l’importance de compétences intellectuelles est prépondérante.

Cette ouverture résulte d’une réalité certaine, c’est le fait qu’aujourd’hui le portage salarial est un outil certains contre la lutte contre le chômage surtout pour les séniors, qui sont compétents et qui peuvent exercer des activités de conseils. En France, 50 000 personnes aujourd’hui sont concernées par le portage salarial, cette loi vient d’ouvrir un marché pour toutes les sociétés de portage salarial qui est donc l’ensemble des chômeurs.

 

Cette opportunité est bien entendu valable pour Progonline qui va pouvoir proposer et faire accepter ce système de portage salarial à ses différents prestataires qui n’ont pas de statut. Ce statut est méconnu du grand public, seuls 35% des salariés du privé ont déjà entendu parler du portage salarial et 11% uniquement estiment qu’ils voient précisément de quoi il s’agit.