Aujourd’hui nous allons parler de Google, plus besoin de présenter le géant Américain, nous côtoyons tous aujourd’hui au moins une fois par jour l’un des services du Géant du Web, Récemment  la commission européenne a en pleine ligne de mire Google et ce pour abus de position dominantes.

L’entreprise aurait pu tout aussi être attaqué pour ses montages financiers visant à payer moins d’impôts par exemple en France.

La commission européenne accuse donc Google de privilégier ses propres services sur son moteur de recherche au détriment de ses concurrents, ce qui nuit à l’un des principes de libre concurrence en Europe.

L’enquête de la commission portera sur 3 point :

 

  • « 1- Google a-t-elle illégalement entravé le développement et l’accès au marché des applications ou services pour appareils mobiles de ses concurrents en obligeant ou en incitant les fabricants de téléphones intelligents et de tablettes à préinstaller exclusivement les applications ou services de Google?
  • 2- Google a-t-elle empêché les fabricants de téléphones intelligents et de tablettes qui souhaitent installer des applications et des services de Google sur certains de leurs appareils Android de développer et de commercialiser des versions modifiées et potentiellement concurrentes d’Android (les «forks d’Android») sur d’autres appareils, entravant ainsi illégalement le développement et l’accès au marché des systèmes d’exploitation pour appareils mobiles ainsi que des applications ou services de communication mobile de ses concurrents?
  • 3- Google a-t-elle illégalement entravé le développement et l’accès au marché des applications et services de ses concurrents en liant ou groupant certains services et applications de Google distribués sur des appareils Android avec d’autres applications, services et/ou interfaces de programmation d’applications de Google? »


Que risque donc Google ? D’une part la mise à jour de son service et de corriger les infractions constatés par la commission européenne mais aussi une amende de l’ordre de 10% de son chiffre d’affaires soit plus de 6 milliards d’euros.

Le Soucis étant qu’aujourd’hui aucun moteur de recherche ne fait mieux que Google à l’échelle Européen et on se doit de composer avec eux et une telle amende fâcherais Google avec l’Europe et ces derniers se retrouveront à devoir Compenser cette perte  et ce serait fait directement sur les utilisateurs avec une possible hausse du coût d’affichage en terme de référencement.